Skip to content

Ethique: enjeux sans fin pour les chrétiens

© iStockphoto
Les questions éthiques intéressaient peu les milieux évangéliques en 1989. Quelle évolution constate-t-on au cours des décennies? Analyse.
David Métreau

«La perte de consensus moral au sein de la société explique l’intérêt croissant des évangéliques pour les questions éthiques. Dans les années soixante, quelques personnes ont commencé à se mobiliser contre l’IVG. Ensuite, des comités et commissions ont été créées par la société et les Eglises. En 1996, les Eglises baptistes et libres françaises lançaient la leur», analyse Luc Oleknovitch, pasteur et président de la Commission d’éthique protestante évangélique.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité