Skip to content

Le chrétien appelé à être un bon gestionnaire de la Création

© iStockphoto
Surpopulation, pollution, changements climatiques, etc. En matière d'écologie, le monde semble courir à sa perte. L'année 2018 a été la plus chaude en France et en Suisse depuis la fin du 19e siècle. Pourtant, Frédéric Baudin refuse le catastrophisme. Entretien. Photo: Toutes les deux secondes, une tonne de plastique finit dans l'océan.
David Métreau

Environ 60% de la population des animaux sauvages dans le monde a disparu en cinquante ans, selon l’ONG de protection de l’environnement WWF. Toutes les deux secondes, une tonne de plastique finit dans l’océan. La question est souvent posée: «Peut-on encore sauver la planète?» Frédéric Baudin, pasteur des Eglises évangéliques libres en France, conférencier et écrivain, offre une réponse nuancée à cette question délicate. Membre fondateur d’A Rocha France, une organisation chrétienne internationale de conservation de la nature, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La Bible et l’écologie (éd. Excelsis).

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Femme médecin l'air grave regardant à travers une fenêtre

Obligés de pratiquer des avortements?

Le projet de loi adopté en première lecture le 8 octobre étend le délai pour réaliser une IVG à quatorze semaines et en supprime la clause de conscience. Une décision qui heurte les consciences. Le…

Publicité