Skip to content

«Emmenez-moi»: Charles Aznavour

© DR
Ces Hits entrés dans l'histoire.
La rédaction

Le décès de Charles Aznavour nous prive d’un important représentant de l’âme franco-arménienne. Entre nostalgie élégante et espérance souriante, son répertoire a su conjuguer le rêve universel d’ailleurs avec une mesure de réalisme quant à la condition humaine. L’utilisation de sa chanson Emmenez-moi comme bande-son pour la cérémonie d’hommage suite à son décès a consacré ce titre comme étant certainement son plus grand succès.
Nous avons tous au fond du cœur une voix qui nous chuchote que le gris de notre quotidien pourrait se transformer en «d’éternels étés sur les plages». Ne nous suffirait-il pas de repérer le bon bateau pour nous y emmener? Il se trouve quelques chanceux qui y parviennent mais la plupart des humains restent en rade. Leur bateau n’est jamais le bon, le nouveau travail, le nouveau conjoint, le nouveau ticket de loto ou la réalisation de leurs ambitions. Rien n’y fait. Pire encore, certains montent à bord de rafiots promettant «le pays des merveilles» mais accostent dans de dangereux paradis artificiels. Finalement, ils ne partent jamais mais restent à rêver «jusqu’au matin, debout sur le port».

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité