Skip to content

Gênes: ils ont évité le pont de justesse

© DR
Le couple De Meo a été poussé à éviter le pont Morandi de Gênes, à quelques minutes du drame d’août dernier. Une intervention divine suscitant émotions, reconnaissance et remises en question. Témoignage.
Rachel Gamper

Le téléphone sonne: «Où êtes-vous?» Véronique et Roland De Meo, en train de pique-niquer sur une aire de repos, ne comprennent pas. Trois fois par an, ils visitent la famille en Toscane et empruntent la même route. Pas de panique, non? Mais la mère de Véronique est émue: «Le pont Morandi s’est effondré.» Le couple n’en croit pas ses oreilles: il aurait pu se trouver sur ce viaduc au moment du drame.

Dossier: entreprises
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité