Skip to content

L’affaire Baby Loup, une bonne nouvelle?

© Wikipedia
Le verdict français dans l’affaire Baby Loup a été critiqué par l’ONU. Une opportunité pour l’expression de sa foi au travail.
David Métreau

Le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU a critiqué la confirmation du licenciement par la justice française d’une salariée de la crèche Baby Loup qui portait le voile islamique. Le Comité a jugé qu’il s’agissait d’une «atteinte à la liberté de religion», dans un avis émis en juillet. Pour Nancy Lefèvre, juriste auprès du Conseil national des évangéliques de France (CNEF), cette affaire peut concerner les chrétiens.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Femme médecin l'air grave regardant à travers une fenêtre

Obligés de pratiquer des avortements?

Le projet de loi adopté en première lecture le 8 octobre étend le délai pour réaliser une IVG à quatorze semaines et en supprime la clause de conscience. Une décision qui heurte les consciences. Le…

Publicité