Skip to content

Quand victime et condamné se rencontrent

© iStockphoto
Pas une semaine sans un nouveau fait divers et un procès à fort retentissement. Qu’est-ce que la «justice restaurative» pourrait apporter de plus qu’un tribunal classique? Le point avec Janie Bugnion, médiatrice pénale.

Qu’est-ce que la justice restaurative?
C’est une justice qui cherche à restaurer les personnes dans leur dignité et leur humanité. Tout d’abord, la victime. Un processus restauratif peut l’aider à passer du statut d’objet, démuni et désécurisé, au statut de sujet qui redevient acteur de sa vie. Il peut amener l’auteur des faits, à qui la société a collé une étiquette stigmatisante de «monstre», à redevenir un être humain, capable de se responsabiliser, de présenter des excuses et, dans la mesure du possible, de réparer les torts causés.
Dans une perspective d’harmonie sociale, la justice restaurative vise aussi à retisser des liens entre victime et auteur, ainsi qu’avec leur environnement social. Par exemple, dans des cas de bagarre en milieu scolaire, une médiation peut restaurer les liens entre les enfants, entre les enfants et leurs parents et avoir également des effets positifs sur la communauté scolaire et la vie du quartier.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité