Skip to content

Grasse se mobilise pour les chrétiens persécutés

© DR
La ville de Grasse s’est penchée sur le sort des chrétiens persécutés lors d’une rencontre œcuménique le 28 mai dernier. Les représentants des trois principales Eglises chrétiennes se sont unis, à l’invitation du maire de Grasse, Jérôme Viaud, pour défendre leurs frères et sœurs injustement persécutés pour leur…

La ville de Grasse s’est penchée sur le sort des chrétiens persécutés lors d’une rencontre œcuménique le 28 mai dernier.
Les représentants des trois principales Eglises chrétiennes se sont unis, à l’invitation du maire de Grasse, Jérôme Viaud, pour défendre leurs frères et sœurs injustement persécutés pour leur foi dans le monde. Le pasteur Christian Barbery a représenté la pastorale locale, qui réunit des luthéro-réformés et des évangéliques, le père Cyril Geley était envoyé par l’Eglise catholique et Michel Rossi par les Eglises orthodoxes.
Ce fut également l’occasion pour Guillaume Guennec, chargé de plaidoyer à Portes Ouvertes, de présenter l’Index mondial de la persécution, établi par cette ONG depuis plusieurs années. Il se félicite de cette prise de conscience au niveau local de ce que les chrétiens persécutés vivent dans le monde: «C’est un format inédit. C’est la première fois que je suis contacté par un maire, d’habitude ce sont plutôt des députés. Et puis le fait que plusieurs Eglises soient présentes est un symbole fort.» Grâce à cette mobilisation, l’amphithéâtre de la ville, d’une capacité de 150 personnes, était comble.
Quelles actions peuvent être menées au niveau local pour aider les chrétiens persécutés dans le monde? «S’informer, signer des pétitions et prier.»

Marie Lefebvre-Billiez

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui juillet – août 2018

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité