Skip to content

La sécurité restreint la libre circulation des évangéliques

© iStockphoto
L’emprise de l’Etat sur les citoyens en Europe ne cesse d’augmenter, notamment en terme de restriction de liberté. Entre la naïveté et l’intolérance, le rôle des chrétiens pourrait bel et bien être déterminant. Une contribution de l’historien Sébastien Fath.
Sébastien Fath

La liberté de circulation est de plus en plus menacée en Europe. Alors qu’il y a quelques années les douanes se traversaient presque sans contrôle, aujourd’hui, caméras, fiches et traçage constant tiennent les citoyens captifs de leur propre sécurité.
La fin des contrôles aux frontières internes de l’Union Européenne est certes effective depuis la mise en application de la Convention de Schengen (1995), mais sur la longue durée, la tendance dominante reste celle d’un contrôle effectif croissant. Et pourtant, les Européens pensent s’être émancipés des chaînes que portaient leurs ancêtres. Ce mouvement irait jusqu’à produire un néolibéralisme qui fait disparaître les règles.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité