Skip to content

L’encouragement à lire la Bible d’Emmanuelle Seyboldt

© Baccara300
«Un corps qui ne boit pas d’eau meurt, une Eglise qui ne lit pas la Bible cesse d’être Eglise.» C’est en ces termes que la pasteure Emmanuelle Seyboldt, présidente de l’Eglise protestante unie de France (EPUdF), résume la dynamique lancée lors du synode de l’Ascension pour encourager les paroisses locales…

«Un corps qui ne boit pas d’eau meurt, une Eglise qui ne lit pas la Bible cesse d’être Eglise.» C’est en ces termes que la pasteure Emmanuelle Seyboldt, présidente de l’Eglise protestante unie de France (EPUdF), résume la dynamique lancée lors du synode de l’Ascension pour encourager les paroisses locales à lire la Bible. Une perspective qui devrait réjouir les plus confessants, membres des Attestants, en son sein? «Je ne sais pas», nuance la présidente. «Je refuse de voir les étiquettes sur les gens. L’Esprit Saint fait en sorte que les étiquettes s’envolent.» Quant aux relations de l’EPUdF avec les Eglises évangéliques, Emmanuelle Seyboldt estime que «le protestantisme a de grandes richesses. Les Eglises évangéliques nous poussent, elles nous montrent la joie d’être chrétiens. Les luthéro-réformés ont à apprendre de cette joie. Mais nous devons nous interpeller sur l’envers de la médaille: alerter les chrétiens qui pensent pouvoir l’être tout seul dans leur coin, ceux qui, quand ils ne sont pas d’accord, vont faire Eglise à part.»
Elue il y a tout juste un an à la présidence de l’EPUdF, Emmanuelle Seyboldt constate: «Quand les relations entre Eglises ne se passent pas bien, ce ne sont pas tant des questions de théologie qui sont en jeu que des questions humaines. Certaines personnes travaillent plus facilement avec d’autres.»

Marie Lefebvre-Billiez

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui juin 2018

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité