Skip to content

Le dangereux avènement des robots tueurs

© iStockphoto
Suite aux inquiétudes soulevées à l’ONU fin 2017, de nombreux pays se sont récemment opposés à l’utilisation de robots tueurs. Mais cette arme révolutionnaire séduit dangereusement les nations en guerre. Un appel à la vigilance. Analyse.

Le soldat SGR-A1 doit veiller de longues heures la nuit, le long de la zone démilitarisée entre les deux Corées et peut tirer à vue sur toute personne non autorisée cherchant à traverser la frontière. Contrairement aux autres soldats, il n’est jamais fatigué, n’a pas de baisse de vigilance, il ne ressent ni le froid ni la faim, il n’est pas rémunéré et n’a aucun état d’âme. Pour cause: c’est un robot. Développé par Samsung depuis 2006, il est le premier de ce que l’on appelle une «arme létale autonome», ou «robot tueur».

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité