Skip to content

Arnaud Beltrame: son sacrifice ramène nos pensées à Jésus

© Mission numérique de la Gendarmerie nationale
Le geste héroïque de ce lieutenant-colonel français mort en prenant la place d’une otage a retenti dans le monde entier. Survenu en pleine période de Pâques, cet événement n’a pas manqué de rappeler un autre sacrifice, celui de Jésus-Christ. Mise au point.

«Il s’est fait tuer pour que moi je vive.» Non, ce n’est pas un verset de la Bible, mais une interview de Julie, caissière du supermarché de Trèbes, dans l’Aube, donnée à Paris Match. Pourtant, la ressemblance est si frappante et la date de la prise d’otages si proche des fêtes de Pâques, que de très nombreuses Eglises ont fait le rapprochement.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité