Skip to content

«J’étais étranger et vous m’avez recueilli», oui mais…

© © Istockphoto
Alors que la crise migratoire secoue l’Europe depuis plusieurs années, les chrétiens se retrouvent aussi confrontés à la question de l’accueil de l’étranger. Un retour aux paroles de Jésus pourrait susciter un accueil différent, renouvelé. Analyse.
Anne-Sylvie Sprenger

Face aux malheureux qui échouent en Europe après avoir fui la misère de leur pays, une seule question agite tous les esprits: migrant ou réfugié? Telle est la distinction qui doit ainsi sceller leur sort, selon nombre de politiciens européens. La réponse déterminera leur destination, à savoir le statut légal de réfugié ou un billet retour à la case départ.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité