Skip to content

Une annulation qui inquiète

© DR
Malgré l’annulation de la condamnation de Christine Boutin, les pasteurs restent inquiets.

«Elle ouvre la porte à de nouveaux contentieux, cette fois-ci pour “injure publique”.» La décision de justice qui a blanchi Christine Boutin suite à ses propos concernant l’homosexualité ne rassure guère Nancy Lefèvre, jursite du CNEF.
Elle explique: «Certes, Christine Boutin a gagné. Elle n’aura pas besoin d’aller à la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Citer le Lévitique ne constitue pas une incitation à la haine ou à la violence. Mais la Cour de cassation estime qu’il s’agit de “propos outrageant”.»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité