Skip to content

La dispute, Episode 5_ La Cène, un débat d’actualité

– Es-tu de ceux qui se confient dans cette Parole ou de ceux qui se fient au jugement de l’homme? Posée en ces termes, la question du portier était plus corsée qu’il n’y paraissait. Antoine devait honnêtement reconnaître qu’il accordait bien moins de crédit à la Bible qu’aucun de…
Nathania Clark

– Es-tu de ceux qui se confient dans cette Parole ou de ceux qui se fient au jugement de l’homme?
Posée en ces termes, la question du portier était plus corsée qu’il n’y paraissait. Antoine devait honnêtement reconnaître qu’il accordait bien moins de crédit à la Bible qu’aucun de ceux qui se trouvaient dans la cathédrale, en ce jour de l’an 1536.Ces vieux débats autour de l’autorité de la Parole semblaient largement dépassés depuis que les historiens et les théologiens se penchaient sur le livre saint comme ils se penchaient sur n’importe quel écrit tiré d’une main d’homme.
– Tout est affaire d’interprétation non? Les Pères de l’Eglise n’ont cessé de la commenter et les Réformateurs apportent un nouvel éclairage, qui va permettre à l’Eglise d’avancer. 400 ans plus tard, nous lisons la Bible avec du recul, de manière plus objective. En cela, nous sommes leurs héritiers.
– Le recul, c’est bon pour les grands presbytes, objecta Luc. A mon avis, considérer la Bible de manière prétendument plus objective est un leurre. Nous sommes tous influencés par l’époque dans laquelle nous vivons. Donc, si je te suis bien, tu es de ceux qui placent l’homme au-dessus de la Parole.
Antoine ne répondit rien. Il sentait bien que sa réponse les avait déçus. Le portier, sans en prendre ombrage, posa une autre question.
– Veux-tu savoir ce qui anime Viret, Farel et les autres? C’est l’amour. Ils secouent des siècles de tradition qui étouffent le message d’un homme venu de Dieu. Et cet homme était la Parole. Il est le Christ, celui qui a accompli la Parole et qui la révèle.
– Je voudrais en être convaincu, soupira Antoine.
Le doute l’assaillait. Il avait toujours craint de se tromper, d’être pris dans les filets d’une illusion qui un jour, le laisserait seul et désemparé.
Il avait choisi la théologie pour tenter de répondre à ses questionnements. Il avait l’intuition que Dieu était un acteur incontournable de sa quête.
– Je crois que vous en avez assez entendu pour aujourd’hui, mes amis, conclut le portier avec un bon sourire.
– J’aurais aimé savoir comment tout cela va finir, regretta Luc qui s’était pris au jeu.
– Il y a eu de longs débats longs et passionnés. Et un tournant décisif, le jeudi.
Soudain tout parut s’estomper. Les couleurs avaient disparu, les voix s’étaient éteintes, les siècles avaient passé. Il n’y avait plus que le silence. Les garçons étaient seuls.
(suite au prochain épisode)

Nathania Boschung

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui décembre 2017

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité