Skip to content

La société biblique de Genève a fêté ses cent ans

© DR
Pour marquer son centenaire, la société biblique de Genève - Maison de la Bible (SBG-MB) avait choisi deux axes: l’annonce de l’Evangile et la reconnaissance à Dieu. «Le triple événement de juillet avec Nick Vujicic à Turin, Bienne et au Havre correspondait au premier axe», développe Viviane André, responsable des éditions. «La…
Sandrine Roulet

Pour marquer son centenaire, la société biblique de Genève - Maison de la Bible (SBG-MB) avait choisi deux axes: l’annonce de l’Evangile et la reconnaissance à Dieu. «Le triple événement de juillet avec Nick Vujicic à Turin, Bienne et au Havre correspondait au premier axe», développe Viviane André, responsable des éditions. «La journée du 12 novembre sur le site de l’Institut Biblique de Genève correspondait au deuxième», complète-t-elle.
Cette date coïncidant d’ailleurs avec la journée internationale de la Bible, les cinq cents participants à cette fête de reconnaissance ont été invités à écrire leur verset favori sur un papier puis à le coller sur un grand panneau. Lors de leurs interventions au cours du culte, trois collaborateurs passé et actuels de la SBG-MB ont souligné en particulier l’importance de «semer, les raisons du service et la fidélité de Dieu».
Après un buffet permettant les retrouvailles, Antony Perrot, doctorant à la Sorbonne a commencé son intervention sur les thèmes de la Bible et de l’archéologie en affirmant que «le texte biblique est très fiable, plus qu’aucun écrit de l’Antiquité. La découverte des manuscrits de la mer Morte souligne la grande fiabilité du texte biblique.»
Les concerts de Louise Zbinden et du rappeur Meak ont clos la journée en musique.

Sandrine Roulet

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui décembre 2017

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité