Skip to content

On pourrait bientôt retirer le mal à la seringue

© NBC News
Les évocations de la médecine cellulaire et du traitement de souche font débat. De nombreuses questions éthiques se posent. Avis croisés.

Franck Corsa, le principal psychopate de l’Hexagone, a accepté un traitement de cellules souches. Selon plusieurs scientifiques, les cellules devraient permettre la régénération de la partie frontale de son cerveau. Avec à la clé, la promesse de «réinitialiser» ses capacités à faire le bien et, inversément, désactiver celles de la violence et de la cruauté. Un monde en paix en perspective.
Cette expérience n’est pas un fait réel, mais le produit de l’imagination de Sébastien Bohler, dans son roman L’homme qui haïssait le bien (éd. Robert Laffont).

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité