Skip to content

A l’Eglise comme au cinéma: dans le noir

© Ixène
La tenue des cultes dans l’obscurité se répand parmi les Eglises urbaines et branchées. Certains critiquent cette évolution qui menacerait la dimension communautaire. Débat.
Joëlle Misson

Vous entrez dans une salle aux lumières tamisées, où quelques notes de guitare résonnent sur la scène. Les projecteurs qui éclairent la scène renvoient des couleurs qui se fondent dans la fumée artificielle au ras du sol. On vous accueille à l’entrée mais ce n’est pas pour vérifier votre billet, même si la célébration a lieu dans une boîte de nuit ou un cinéma. Vous venez de mettre les pieds dans une Église urbaine et branchée, une salle de culte 3.0, nouvelle génération.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité