Skip to content

Présidentielles: et maintenant?

© Ixène
Après une campagne électorale dure, clivante et à l’issue frustrante pour de nombreux électeurs, l’ancienne ministre socialiste Georgina Dufoix et le maire centriste Franck Meyer croisent leurs regards et appellent à la confiance. Entretien.
Christian Willi

Nombreux ont été les électeurs déçus de n’avoir pas pu donner leur suffrage à un candidat qui les ait convaincus. En tant que politiciens chrétiens, qu’aimeriez-vous dire aux déçus?
Georgina Dufoix: Je leur dis avec l’apôtre Paul de continuer à prier pour les personnes élevées en autorité afin de pouvoir vivre en paix. Pour avoir été l’une de ces personnes, je peux dire combien cette prière compte! Le pouvoir est souvent envié mais il est aussi source de lourdes charges, de très fortes attaques et de tentations en tous genres. Celui que la Bible nomme le Prince de ce monde est particulièrement présent auprès des personnes élevées en autorité. Qui peut les en protéger? L’Esprit du Ressuscité et j’ai tendance à dire, lui seul. Nous autres chrétiens avons donc une place beaucoup plus importante que nous ne le croyons en priant pour eux et ce, quelle que soit notre opinion à leur égard.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité