Skip to content

La fin des élites, la recherche d’un messie

Les Français ont élu leur nouveau président pour cinq ans. Comme aux Etats-Unis en fin d’année dernière, cette élection atteste du désamour entre électeurs et élites politiques. Les électeurs ne supportent plus les petits arrangements entre amis, la culture des affaires et les mensonges. Un phénomène identique s’est ainsi produit sur les deux rives de l’Atlantique, réaction populaire visant à moraliser la classe politique: l’élection d’un novice. Ne l’oublions pas, Emmanuel Macron était un inconnu il y a encore trois ans. Le même phénomène s’est produit dans un troisième pays, la Corée du Sud, avec Moon Jae-In.
Christian Willi

Les Français ont élu leur nouveau président pour cinq ans. Comme aux Etats-Unis en fin d’année dernière, cette élection atteste du désamour entre électeurs et élites politiques. Les électeurs ne supportent plus les petits arrangements entre amis, la culture des affaires et les mensonges. Un phénomène identique s’est ainsi produit sur les deux rives de l’Atlantique, réaction populaire visant à moraliser la classe politique: l’élection d’un novice. Ne l’oublions pas, Emmanuel Macron était un inconnu il y a encore trois ans. Le même phénomène s’est produit dans un troisième pays, la Corée du Sud, avec Moon Jae-In.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Paroles de sagesse

Les Français ont élu leur nouveau président pour cinq ans. Comme aux Etats-Unis en fin d’année dernière, cette élection atteste du désamour entre électeurs et élites politiques. Les électeurs ne supportent plus les petits arrangements…

Publicité