Skip to content

La raison, le cœur et l’évangélisation

© Ixène
Invité au Forum des évangélistes, l’apologète indo-américain Ravi Zacharias s’est longuement exprimé sur la thématique «Evangélistes en Europe, quel message pour notre temps?». Entretien.
Marine Muller

Vous partagez l’Evangile par la culture du débat. Est-ce efficace?
Je n’appellerais pas cela la culture du débat, mais une culture du dialogue et de la discussion. Le mot «débat» amène une idée de dispute, d’argumentation.
J’ai fait quelques débats à mes débuts, avec des athées en Australie, des musulmans en Inde. J’en ai conclu que le débat confronte les capacités des gens à celles des autres. Ce n’est pas le but de ce que nous faisons. Notre but est de donner à celui qui écoute l’occasion de penser correctement et de façon cohérente la question de la vie ou de la vérité. Nous faisons donc des forums: nous parlons puis donnons à notre auditoire la possibilité de poser des questions.
L’expérience que j’en tire est fascinante et merveilleuse. Dans notre ministère, nous avons quarante-cinq apologistes dans quinze pays. Nous n’essayons pas de contrarier les croyants d’autres religions, nous essayons de les gagner. Ce n’est pas une guerre où il faudrait détruire l’ennemi. Il faut ici gagner. Je ne fais donc pas de débat, il me semble qu’ils ne sont pas aussi utiles que le dialogue.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité