Skip to content

Questions existentielles (3)

3eme partie du roman de Davis Combernous "Le fou et le sage".

Tim était en train de faire la vaisselle dans le bistrot de Thomas. Ce travail lui permettait de payer ses factures et il commençait à nouer une véritable amitié avec Tim.
– Prouve-moi que Dieu existe,
l’avait-il un jour mis au défi.
– Prouve-moi que Dieu n’existe pas.
Esquissant un sourire, Tim pointa alors une table
– Qu’est-ce que c’est?
– Une table, répondit Tim.
– Et en quoi est-elle faite?
– En acier.
– Et de quoi l’acier est-il constitué?
– Heu… d’atomes?
– Et quelle est l’origine des atomes?
– Le Big Bang?
– C’est ce que répond la science. Mais qu’y avait-il avant?
– Comment le saurais-je?
– Ce que j’essaie de te démontrer, c’est que la science a ses limites. Comme elle n’a pas toutes les réponses, beaucoup s’accordent alors à dire qu’il y a un architecte derrière tout ça, un dieu horloger.
– Et si tout n’était que le fruit du
hasard ou d’une erreur? Ton archi-
tecte n’y serait pour rien.
– Admettons: ce serait juste un petit hasard. Ensuite il n’y aurait que des hasards, trop parfaits pour en être vraiment: la terre à la distance parfaite du soleil, de l’eau permettant la vie sur terre, le corps humain fait de manière à ce qu’il soit tel qu’il est…
– S’il n’y a pas de hasard, qu’y avait-il avant Dieu?
– Il n’y a jamais eu d’avant Dieu.
– Ok, admettons. Comment expliques-tu que nous ne voyons pas Dieu et qu’il y ait autant de souffrance en ce monde?
– Parce que Dieu est Esprit. Il est possible de sentir la présence de Dieu et de le voir à l’œuvre dans notre vie. Demander où est Dieu, c’est comme un poisson qui demanderait: où est l’eau? Dieu, c’est comme l’oxygène, on ne peut pas le voir, mais il est omniprésent. Quant à la souffrance, elle ne vient pas de Dieu. Il y a eu un péché originel, c’est-à-dire une faute vis-à-vis de Dieu qui a cassé la relation parfaite qu’avait l’homme avec Dieu lors de sa création. C’est l’histoire d’Adam et Eve.
– Celle avec le serpent?
– Oui. C’est comme ça que le mal est entré dans le monde. Mais aujourd’hui nous avons notre part de responsabilité. Imagine que Dieu soit un dentiste. Pourquoi y aurait-il encore des caries si les dentistes existent? Tout simplement parce que tout le monde ne va pas chez le dentiste. C’est la même chose avec Dieu. Tout le monde ne s’adresse pas à lui…

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui novembre 2016

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité