Skip to content

Le Centre évangélique à l’épreuve du changement

© DR
Les organisateurs du Centre évangélique d’information et d’action (CEIA) sont sur le qui-vive.
Christian Willi

La nouvelle formule du traditionnel carrefour de rencontre, d’information, d’exposition et de réflexion a annoncé de gros changements, suite à la démolition du centre d’exposition de Lognes, où il se tenait depuis plus de vingt ans.
Du coup, éditeurs, associations et pasteurs ont rendez-vous, du 12 au 14 novembre, à Dammarie-les-Lys, au sud de Paris. Suffisamment éloigné de Paris pourtant pour dissuader quelques exposants de réserver un stand, nous apprend Sandra Despret, sa coordinatrice. Mais que les visiteurs se rassurent, l’exposition affiche, comme toutes ces dernières années, complet. Avec une belle diversité à la clé.
A la demande des exposants, les organisateurs ont également changé de jour. Le CEIA débute déjà le samedi et se termine un jour plus tôt, le lundi. L’idée est d’élargir les plages horaires propices à la visite des évangéliques de la région. Le programme a été pensé pour intéresser en particulier les jeunes le samedi.
Car ce sont bien trois événements en un que le CEIA propose. D’une part, un espace d’exposition témoin du dynamisme des œuvres évangéliques. De l’autre, un carrefour de réflexion sur des thèmes d’actualité. Et enfin, une rencontre pour les jeunes.
Les changements s’avèreront-ils payants pour les organisateurs? Sandra Despret aborde cette édition avec une note d’appréhension, mais également d’espoir.

Christian Willi

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui novembre 2016

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité