Skip to content

Droits de l’Homme: les chrétiens sont-ils «inhumains» de combattre leur évolution?

© iStock Photos
Directeur du Centre européen pour le droit et la justice, le catholique Gregor Puppinck a reçu le Prix de l’Humanisme chrétien 2016 pour son essai «La Famille, les droits de l’homme et la vie éternelle». Entretien.
Sandrine Roulet

En quoi les Droits de l’homme ont-ils changé depuis leur énoncé après la Seconde Guerre mondiale?
Les Droits de l’homme se sont fortement transformés dans le sens de l’individualisme. La raison en est la transformation même de la compréhension faite par la société de ce qu’est une personne. Finalement, l’individu considéré isolément de toutes attaches devient celui qui définit ses droits.
Aujourd’hui, les Droits de l’homme viennent soutenir la volonté individuelle, en particulier contre tout ce qui nous contraint de l’extérieur (les déterminismes culturels et naturels). En 1948, leur objectif était de protéger les personnes contre l’absolutisme des Etats. A l’époque, on sortait de l’expérience du nazisme et l’idée était de juguler la tendance dictatoriale des Etats en prenant l’engagement de respecter les droits des personnes.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité