Skip to content

Comment répondre aux questions sans réponses de mes amis non-croyants?

© iStock Photos
Il apparaît bien difficile de témoigner de sa foi auprès des non-croyants lorsque l’on n’a soi-même pas tous les éléments. Comment dès lors répondre à ces questions qui nous mettent en difficulté?
Celia Evenson

Certaines doctrines sont difficilement saisissables par ceux qui ne croient pas en Dieu. Si le croyant peut, par l’acte de foi, dépasser certains de ces questionnements laissés sans réponse, il n’en demeure pas moins dans une position très inconfortable lorsqu’il s’agit de répondre aux questions d’un non-croyant…
«Très souvent, les gens préoccupés par la foi chrétienne attaquent sur ces questions», admet Henri Blocher, professeur de théologie à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine. «Comme ils ne connaissent ni le Dieu que je connais, le Dieu de Jésus-Christ, ni les modalités de sa souveraineté - sa sagesse, son amour et sa puissance à soi - ils ne peuvent pas comprendre», explique-t-il.
Le non-croyant cherche en effet à évaluer un raisonnement de l’extérieur. Mais cette posture l’empêche fondamentalement de saisir ce qui ne peut s’appréhender que dans le cadre d’une relation avec Dieu. Alors, que faire?

Dossier: Questions
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité