Skip to content

Le nouveau Ben Hur vaut-il le détour?

© DR
Le blockbuster arrive dans les salles en Europe. Cette nouvelle adaptation est-elle à la hauteur des attentes? Critique.
Marine Muller

Le personnage romain de Lee Wallace n’a pas fini de déchaîner la créativité des réalisateurs américains! Le film de Timur Bekmambetov reprend en effet d’une façon très libre l’histoire du prince juif Juda Ben Hur.
Il ne faut en aucun cas vous attendre à voir un remake du film de William Wyler (1959)! La production a clairement choisi de ne pas faire une copie du péplum à succès. La version de Timur Bekmambetov a son propre sens, mettant en avant une autre approche du roman initial, Récit du Christ. Cette originalité peut être considérée tout aussi bien comme un atout que comme un défaut. A vous de voir comment vous aimez les adaptations…
Beaucoup ont parlé de «pari risqué». C’en est un, en effet, quand on connaît l’ampleur d’un tel tournage: 100 millions de dollars pour produire le cru 2016. En comparaison, la version 1959 avait coûté 15 millions, et en avait rapporté 74 lors de sa première exploitation! Ce qui est loin d’être le cas pour le film de Timur Bekmambetov (entre 10 et 15 millions de dollars de recettes pour le premier week-end d’exploitation aux Etats-Unis). La France et la Suisse seront-elles plus réceptives à ce Ben Hur?

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité