Skip to content

Eglises: Attirer les foules, mais à quel prix?

La plupart des Eglises cherchent à grandir. Mais tous les moyens sont-ils bons pour arriver à cette fin? La réponse de Jean-Philippe Bru. Parti pris.
Jean-Philippe Bru

Il est devenu normal, aujourd’hui, de parler de croissance de l’Eglise et d’évangélisation. Les théories de McGavran, considéré comme le fondateur du Mouvement de la croissance de l’Eglise, sont encore fort influentes, jusque dans nos régions.
Ce dernier met l’accent sur la nature missionnaire de l’Eglise et sur l’importance de l’évangélisation directe, qui doit être une priorité. Pour ce faire, il émet plusieurs principes, à commencer par celui de l’homogénéité: à ses yeux, les gens se convertissent plus facilement s’ils n’ont pas à traverser des barrières de race, de langue ou de classe. Dans le contexte américain, cela a donné des Eglises avec un public cible que l’on cherche à atteindre en adaptant les programmes de l’Eglise (y compris le culte) à leurs besoins immédiats. Or l’homogénéité à laquelle nous sommes appelés est spirituelle. L’Eglise n’est pas composée de ceux qui se ressemblent, mais de ceux que le Christ rassemble!

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité