Skip to content

Mission: Les Africains doivent-ils prendre leur destin en mains?

© istockphoto
Historiquement, les chrétiens occidentaux ont toujours été très engagés dans le travail missionnaire et social en Afrique. Le temps est-il venu pour eux de laisser les chrétiens africains prendre leur destin en mains?
Jérémie Cavin

Rendre l’Afrique aux Africains? Est-ce vraiment réaliste? L’Eglise africaine a-t-elle réellement les ressources suffisantes pour annoncer l’Evangile et apporter une aide sociale et humanitaire de manière autonome?
Les spécialistes de l’Afrique, qu’ils soient Africains ou Occidentaux, soulignent en effet tous que l’Afrique n’est pas un continent impotent dont la survie dépendrait entièrement des autres. En 2010 déjà, Daniel Bourdanné, secrétaire général de l’Association internationale des GBEU, voulait «croire en la capacité de l’Afrique à rebondir. Elle doit s’ancrer sur l’espoir et sur le travail pour se prendre en mains et opérer une rupture courageuse pour inaugurer une nouvelle ère.»
Roger Zürcher, chargé de programmes à FH Suisse (active notamment dans le développement), observe également que «l’Afrique est sur la bonne voie», avec des responsables toujours mieux formés et prêts à s’engager pour leur continent.
Dans ce contexte, l’Eglise aussi «constitue un formidable espoir pour la transformation du continent», formule Michael Cassidy, fondateur d’African Entreprise, en Afrique du Sud.

Dossier: Missions
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité