Skip to content

J’ai perdu ma motivation

© Alliance Presse
Lorsqu'on se demande si l'on est encore à notre place se pose la question de notre motivation: que faire si le coeur n'y est plus?
Sandrine Roulet

En lien avec un projet ou à un engagement bénévole, on entend parfois dire «j’ai perdu ma motivation» comme on dirait «j’ai perdu mes clés». La motivation se perd-elle? Et si oui, peut-on la retrouver? Pour Pascal Chapuis, coach existentiel et professionnel, la motivation sera au rendez-vous si l’on a en vue un objectif (précis ou global) suffisamment fort pour pousser à l’action. Par exemple, la certitude que l’on doit répondre à un besoin, ou la conviction d’avoir été appelé par Dieu, etc. Mais la motivation est aussi une question de choix: «Il est tout à fait possible de provoquer la motivation par un langage interne ou des affirmations verbales positives.»

Dossier: A ma place

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Témoigner en paroles et en actes

Oser témoigner de l’amour de Jésus tout en revêtant l’uniforme d’infirmier et de pompier, telle est la vision d’APPS: quand les mains se mettent au service du cœur. Notre mission divine est encore actuelle

Publicité