Skip to content

Cannes: édition de bonne facture

© Alliance Presse
Au Festival de Cannes, le palmarès du Jury œcuménique a préfiguré celui qui allait être annoncé le lendemain par Georges Miller. Entre autres films de grande qualité, «Juste la fin du monde» et «American Honey».
Jean-Luc Gadreau

Présent depuis 1974 au Festival de Cannes, le Jury œcuménique est invité officiellement chaque année à remettre un prix dans la sélection officielle et, le cas échéant, une ou plusieurs mentions. C’est en ce samedi 21 mai, dans le magnifique salon des ambassadeurs, que s’est déroulée la cérémonie de remise des prix du Jury œcuménique, en présence de Thierry Frémaux, délégué général du festival.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Eurythmics - Sweet Dreams -

«Sweet Dreams», Eurythmics

Ces hits entrés dans l'histoire. Dans sa chronique mensuelle Jonathan Hanley revient sur le tube des années 1980 «Sweet Dreams» qui évoque l’ambiguïté de nos motivations relationnelles et l'insatisfaction.

Publicité