Skip to content

Les chrétiens turcs au secours des réfugiés

© Alliance Presse
En Turquie, les chrétiens, bien que minoritaires, sont très actifs pour s’occuper des réfugiés syriens et iraniens. Dixième volet de notre série sur les pays du monde.
Jonathan Hanley

La femme du pasteur est en colère. Elle vient d’apprendre que Nasim et Elyas ont payé un passeur pour aller en Grèce. Elle est contente de les savoir sains et saufs, mais furieuse qu’ils soient partis en douce, sachant bien qu’elle aurait tenté de les dissuader. Avec d’autres chrétiens de son Eglise, elle les a aidés à faire les papiers pour une demande auprès du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR). Elle les avait encouragés à passer par la voie légale pour migrer vers l’Europe. Mais à 19 ans, les deux jeunes Iraniens n’ont pas eu la patience d’attendre des années pour que le processus aboutisse.
Comme de nombreux chrétiens turcs, cette femme consacre du temps chaque semaine aux réfugiés iraniens et syriens. Située au croisement de l’Europe et du Moyen-Orient, la Turquie est au cœur de la crise des migrants, et les trois dernières années ont vu l’afflux de réfugiés gonfler au point de dépasser trois millions de personnes, selon la Commission européenne. Aucun pays n’accueille actuellement autant de réfugiés syriens.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité