Skip to content

Pourquoi sont-ils devenus fanatiques?

© Alliance Presse
Les attentats de Paris ont montré une fois encore de quoi est capable un homme mû par une idéologie. Mais comment expliquer ce fanatisme? Les explications du sociologue Gérald Bronner.
Jérémie Cavin

Les auteurs des attentats de Paris sont-ils psychologiquement déséquilibrés? Irrationnels et peu éduqués? Non, ce sont au contraire des gens dont le système de croyances est très cohérent et rationnel. Voilà la thèse du sociologue Gérald Bronner dans La pensée extrême (éd. PUF), à paraître en janvier. Il est certes de bon ton de penser que, dans une société qui va de progrès en progrès, les actes terroristes ne peuvent qu’être le fruit de gens dérangés. Il n’en est rien. «Le plus souvent, les extrémistes sont des individus qui sont en pleine possession de leurs moyens intellectuels». De plus, «l’idée qui lie extrémisme sectaire et faible niveau social et scolaire est tout simplement fausse». Les recruteurs de djihadistes sont même souvent des gens plutôt érudits.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

La table ronde «Aimer son prochain, comme Christ l’aime» animée par Pierre Jova(en bas à droite) avec (de haut en bas) Monseigneur Benoit de Sinety, Luc Maroni et Joël Prohin

100% en ligne, le CEIA a cartonné

Les 23 et 24 novembre derniers ont réuni de nombreux participants autour de sujets variés et actuels: un succès qui pousse le comité d’organisation du CEIA à envisager une formule hybride à l’avenir.

Publicité