Skip to content

Et si on repensait l’Eglise…

Découvrez notre édito pour le mois de janvier
Christian Willi

Quand vous êtes-vous demandé pour la dernière fois si votre Eglise était encore pertinente aujourd’hui? D’aucuns donnent l’impression de se poser constamment cette question. Parmi eux, certains chrétiens changent régulièrement d’Eglise, l’herbe étant forcément plus verte ailleurs. D’autres poussent leur Eglise à tester chaque nouveauté venue des Etats-Unis, d’Australie ou… de francophonie. A l’inverse, certains assistent fidèlement au culte dominical sans jamais se poser de question. Sauf peut-être lorsque les chaises se vident ou que le public vieillit, sans relève générationnelle à l’horizon.
Du côté des pasteurs, certains cherchent l’innovation constante ou se lassent vite d’une Eglise qui résiste aux nombreux programmes proposés. D’autres s’interrogent seulement lorsque leur trésorier leur signale des rentrées insuffisantes pour faire face aux besoins financiers de la structure.
Mais quel est donc le rôle de l’Eglise? Doit-elle entretenir la flamme des croyants et les édifier semaine après semaine? Doit-elle plutôt être une force d’interpellation pour les habitants du quartier ou de la ville où elle est implantée?
Début décembre, un quartier de Montréal a décidé d’interdire l’installation de nouveaux lieux de culte sur deux artères commerciales pour éviter les tensions religieuses. Certains jugeront qu’une telle mise à l’écart ne change rien . Dans un contexte de sécularisation où l’expression religieuse n’est pas la bienvenue, la tentation du repli est tenace.
Mais comme le montre notre dossier, l’Eglise se développe lorsqu’elle est tournée sur l’extérieur. Les uns organisent des activités pour les enfants du quartier, d’autres apportent un soutien aux démunis, etc.
On peut toujours déplorer que Dieu ait choisi des témoins aussi imparfaits que nous… «Ne détient-il pas la toute-puissance pour convaincre ceux qui ne le connaissent pas encore»? Nous pouvons aussi retrousser nos manches, travailler à la pertinence de notre Eglise, prier et nous engager pour que nos voisins, collègues ou parents s’intéressent davantage à Dieu. Bonne année à tous!

Christian Willi

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui janvier 2016

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Des rangées de bancs à l'intérieur d'une église silencieuse avec des passants venant de la sortie

Ils sont 330 000

Le chiffre est terrifiant. 330 000 personnes ont subi des abus sexuels au sein de l’Eglise catholique en France entre 1950 et 2020. L'édito de la rédaction.

Daniel Liechti, pasteur et missiologue

Pensée forte

«Pourquoi des protestants évangéliques sont-ils actuellement si négatifs, si prompts à se plaindre de la société et des dirigeants au lieu d’apporter joyeusement la lumière de l’Evangile?», s'interroge Daniel Liechti.

Un article du quotidien Le Monde racontant l'attentat manqué du 19 juin 2017, sur l’avenue des Champs-Elysées

Pourquoi elles, mais pas les autres?

Le procès historique des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis s’est ouvert le 8 septembre pour une durée de neuf mois. David Métreau se souvient de cette période troublée qui endeuillé la…

Publicité