Skip to content

Les créationnistes ne désarment pas

© Alliance Presse
Des scientifiques créationnistes se réunissent à Nyon (Suisse) les 13 et 14 novembre. L’occasion de demander à l’un d’eux, André Eggen, pourquoi il reste un créationniste convaincu.

A l’époque du «scientifiquement correct», parler de la Bible n’est plus d’actualité. La croire encore moins! Arguments et «évidences» scientifiques, semblent «prouver» l’évolution. Celui qui accepte le récit de la Genèse au premier degré est souvent regardé comme un fanatique religieux sorti tout droit du Moyen Age. Pourtant, avec tant d’autres scientifiques reconnus sur le plan international, j’adhère encore au sens littéral de la Genèse.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Des rangées de bancs à l'intérieur d'une église silencieuse avec des passants venant de la sortie

Ils sont 330 000

Le chiffre est terrifiant. 330 000 personnes ont subi des abus sexuels au sein de l’Eglise catholique en France entre 1950 et 2020. L'édito de la rédaction.

Daniel Liechti, pasteur et missiologue

Pensée forte

«Pourquoi des protestants évangéliques sont-ils actuellement si négatifs, si prompts à se plaindre de la société et des dirigeants au lieu d’apporter joyeusement la lumière de l’Evangile?», s'interroge Daniel Liechti.

Un article du quotidien Le Monde racontant l'attentat manqué du 19 juin 2017, sur l’avenue des Champs-Elysées

Pourquoi elles, mais pas les autres?

Le procès historique des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis s’est ouvert le 8 septembre pour une durée de neuf mois. David Métreau se souvient de cette période troublée qui endeuillé la…

Publicité