Skip to content

Pourquoi il faut parler de la fin des temps

© Alliance Presse
Ce n’est pas parce que la fin des temps fait l’objet d’interprétations parfois fantaisistes que l’Eglise devrait éviter le sujet. Robin Reeve donne trois raisons d’en parler. Parti pris. Découvrez sur ce site les autres articles de notre dossier consacré à la fin des temps
Robin Reeve

Peut-être choqués par les dérives et les controverses suscitées par la question de la fin des temps, on pourrait se demander s’il vaudrait mieux ne plus l’évoquer du tout. Mais opposer le silence à l’erreur n’est pas servir la vérité. Il n’y a pas d’Evangile sans perspective eschatologique. L’eschatologie, «étude des choses dernières», est une branche particulière de la théologie chrétienne. Je vois trois raisons essentielles pour parler de la fin des temps.

Dossier: Enlèvement
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Témoigner en paroles et en actes

Oser témoigner de l’amour de Jésus tout en revêtant l’uniforme d’infirmier et de pompier, telle est la vision d’APPS: quand les mains se mettent au service du cœur. Notre mission divine est encore actuelle

Notre mission divine est encore actuelle

Sur le champ missionnaire, la proclamation de l’Evangile a tendance à s’effacer derrière l’urgence humanitaire; une question d’ordre originel? Parti pris. Notre mission divine est encore actuelle

Quelle formation pour quel genre de mission?

Chaque mission a sa propre vocation et ses besoins spécifiques. Avant de partir sur le terrain, une formation adéquate est requise. Mais comment bien s’équiper avant le départ? Les profils types évoluent constamment. Tour d’horizon.…

Publicité