Skip to content

Le mythe de l’homme-dieu

© Alliance Presse
Le transhumanisme aspire à un homme amélioré. Qu’en penser? Et si l’espérance chrétienne était la meilleure réponse à ce mythe de l’individu parfait?, demande Bertrand Rickenbacher. Parti pris.
La rédaction

Améliorer l’être humain pour le remplacer par un humain fondamentalement augmenté, ou amélioré: voilà l’objectif du transhumanisme, qui s’appuie sur les progrès des nanotechnologies, du génie génétique, de la cybernétique et de l’intelligence artificielle. Ce courant de pensée contemporain alimente plusieurs projets de grandes entreprises de la Silicon Valley. Google, par exemple, travaille sur le développement de l’intelligence artificielle et de la réalité augmentée.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité