Skip to content

L’Indonésie, le pays des contrastes

© Alliance Presse
En Indonésie, la liberté accordée aux chrétiens varie selon les régions. Après Cuba, deuxième volet de notre série sur les pays du monde.
Jérémie Cavin

«L’Indonésie n’est ni un pays laïque, ni un pays fondé sur la religion». C’était l’argument du ministre de l’Intérieur, le 20 mai, pour supprimer la mention obligatoire, sur la carte d’identité, de l’appartenance à l’une des six religions officielles. La loi doit être ratifiée, mais le débat est révélateur de l’ambiguïté qui plane autour de la liberté religieuse dans le plus grand pays musulman du monde (plus de 200 millions). Les chrétiens ne sont pas non plus logés à la même enseigne selon les régions: «Certaines sont totalement fermées, d’autres ouvertes», explique Cédric*, travailleur humanitaire suisse dans ce pays depuis bientôt cinq ans.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Consommer chrétien

Consommer chrétien

Nous croyons que Dieu est le Dieu Créateur et que l’homme a été créé à sa ressemblance, ainsi il est naturellement doté de la capacité à créer : la créativité.

Publicité