Skip to content

«Dieu est un Père généreux»

© Alliance Presse
Jane Maire a persévéré dans son engagement missionnaire à la Wycliffe et élevé ses enfants malgré la dépression. En 2013, elle a publié «Je prends des anti-dépresseurs, Dieu merci» (éd. Oladios) afin de rejoindre les malades dans leurs questionnements et leur solitude.
Sandrine Roulet

Quel a été votre premier contact avec l’Evangile?
C’était à l’internat, j’avais environ sept ans. Tous les vendredis, un prêtre venait nous apprendre des petits chants. Mon préféré était: «Bâtis sur le roc, le roc qui reste toujours debout». Ce chant m’a rencontrée dans ma solitude et mon désarroi. Des années plus tard, une prof d’anglais m’a beaucoup interpellée par sa façon de vivre. Alors que j’étais en recherche d’un sens pour ma vie, elle m’invitait et m’écoutait. Et elle m’a donné le livre Basic Christianity. Je n’y ai pas compris grand-chose mais j’étais déjà en chemin.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité