Skip to content

«J’avais peur d’être un poids et une erreur»

© Alliance Presse
Mélanie est née avec une maladie chronique complexe qui ne porte pas de nom. Elle a longtemps dû livrer des batailles physiques, émotionnelles et psychologiques. Aujourd’hui, elle a trouvé la vraie liberté en Dieu.
Joëlle Lehmann

Dès son premier souffle, Mélanie se bat pour sa vie. Le système qui défend son corps contre les infections et les virus se retourne contre elle et attaque son propre corps. Enfant, elle ne peut pas bouger, ni jouer comme les autres. Elle arrête de grandir vers l’âge de 7-8 ans et est très vite limitée dans sa mobilité. La peur de souffrir devient incontrôlable. Elle est hospitalisée deux à trois fois par an pendant plusieurs semaines. L’hôpital la traumatise. Les médecins sont messagers de mauvaises nouvelles.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité