Skip to content

Pour des films Gospel friendly

© Alliance Presse
Les films à caractère évangélique peinent à percer dans les salles francophones. Le cinéaste Christophe Zimmerlin donne quelques pistes pour changer cet état de fait.
Christophe Zimmerlin

Noah et Exodus, les deux blockbusters sortis dans les salles de cinéma en 2014, peuvent être catalogués et rangés dans les médiathèques françaises au rayon culture, à côté des images d’Epinal ou des histoires du soir. Ces films ont l’avantage, pour les distributeurs et marketeurs du cinéma, de prendre la Bible à sa racine (l’Ancien Testament), donc de viser la clientèle très large des trois monothéismes et de maintenir à distance, par leur imagerie «fort fort lointaine», les questions personnelles que pose la révélation du Christ.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité