Skip to content

La jeunesse pentecôtiste répond «Me voici»

© Alliance Presse
Dans une atmosphère de joie contagieuse, plus de 3500 jeunes pentecôtistes venus des quatre coins de la France ont enflammé le Zénith d’Orléans du 8 au 10 mai. Durant des heures, ils ont chanté leur foi à pleins poumons. Ces moments d’intensité émotionnelle et festive ont alterné avec des temps très solennels. En effet, les jeunes ont répondu en masse aux multiples appels lancés par les différents orateurs pour accepter Jésus-Christ, pour mettre leur vie en règle, pour se placer sous la grâce du Christ ou encore pour répondre à la vocation de Dieu pour eux: «Dieu recherche non pas des foules, mais une personne pour changer la situation d’un lycée, d’une ville, de la France», a par exemple lancé le pasteur René Delattre. En écho à l’appel lancé par les prédicateurs à la fin de chaque message, des jeunes descendaient par dizaines et parfois par centaines des gradins vers le devant de la scène, pour marquer un engagement, recevoir la prière ou pour dire «Me voici».
Christian Willi

Dans une atmosphère de joie contagieuse, plus de 3500 jeunes pentecôtistes venus des quatre coins de la France ont enflammé le Zénith d’Orléans du 8 au 10 mai. Durant des heures, ils ont chanté leur foi à pleins poumons.
Ces moments d’intensité émotionnelle et festive ont alterné avec des temps très solennels. En effet, les jeunes ont répondu en masse aux multiples appels lancés par les différents orateurs pour accepter Jésus-Christ, pour mettre leur vie en règle, pour se placer sous la grâce du Christ ou encore pour répondre à la vocation de Dieu pour eux: «Dieu recherche non pas des foules, mais une personne pour changer la situation d’un lycée, d’une ville, de la France», a par exemple lancé le pasteur René Delattre.
En écho à l’appel lancé par les prédicateurs à la fin de chaque message, des jeunes descendaient par dizaines et parfois par centaines des gradins vers le devant de la scène, pour marquer un engagement, recevoir la prière ou pour dire «Me voici».

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité