Skip to content

Pas besoin de viser le pastorat pour se former

© Alliance Presse
Bien des jeunes se lancent dans une formation biblique «pour le plaisir». Un investissement «payant». Quatre jeunes en témoignent. Portraits. Découvrez sur ce site les autres articles de notre Supplément formation.
René Progin

«Les années les plus riches de ma vie»
Sandro, 34 ans, est aujourd’hui gérant d’un magasin. Après avoir terminé son apprentissage, il n’était pas convaincu de vouloir continuer à travailler dans le domaine de la vente. «Je n’y trouvais aucun sens. J’avais envie de servir Dieu, mais je ne me voyais pas pasteur». Il s’est quand même inscrit dans une école biblique. «Ce furent les trois années les plus riches de ma vie, dans ma relation avec Dieu! Il m’a travaillé, enseigné, remis en question, corrigé… C’était parfois difficile, mais ça faisait du bien!»
Avec son camarade de chambre, Sandro a tout partagé: ils ont mangé ensemble, fait du sport et des nettoyages, mais aussi prié, étudié et animé la louange. «Les liens que l’on tisse avec les autres étudiants et les profs sont forts». Pour Sandro, c’est bien plus qu’une formation théologique. «C’est une école de vie!»

Dossier: Formation biblique
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité