Skip to content

L’Enlèvement aura-t-il lieu en septembre?

© Alliance Presse
Claude Ignerski prédit l’Enlèvement de l’Eglise pour septembre prochain. Ce qui pose question: est-il légitime de vouloir connaître la date de cet événement débattu quant à sa pertinence théologique?
Christian Willi

Le dépliant publicitaire d’une conférence en Suisse de Claude Ignerski, auteur d’un ouvrage annonçant l’enlèvement de l’Eglise pour septembre 2015, réservé dans notre dernier envoi par un évangélique romand respecté, a suscité bon nombre de réactions de lecteurs. L’auteur défend l’idée selon laquelle les chrétiens sont en mesure d’identifier les signes des temps et donc de prédire la date de l’enlèvement de l’Eglise. Bon nombre de nos lecteurs contestent, en brandissant le texte de Matthieu 25, 13: «Veillez et priez, puisque vous ne savez ni le jour ni l’heure.»
Pour Robin Reeve, professeur à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs (IBME), «peut-être bien qu’une des nombreuses prédictions de dates concernant l’enlèvement de l’Eglise se vérifiera un jour. Mais cela ne prouvera pas pour autant que le raisonnement de son auteur soit correct». Boutade mise à part, le théologien explique que la prédiction de Claude Ignerski repose sur une série de présupposés théologiques de la ligne dispentionnaliste et prétribulationniste héritée du darbysme, auxquels il a ajouté plusieurs interprétations sur l’âge de la terre, l’observation des astres, etc.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

La candidature d'Isabelle Graesslé à la tête de l'EERS, les bonnes nouvelles de Timothy Keller, le décès de l'ancien tortionnaire khmer rouge Douch, la foi d'Olivier Giroud...

Ils font l’actualité

La candidature d'Isabelle Graesslé à la tête de l'EERS, les bonnes nouvelles de Timothy Keller, le décès de l'ancien tortionnaire khmer rouge Douch, la foi d'Olivier Giroud...

Ils font l’actualité

Jonathan Isaac: la réponse est Jésus Contrairement à ses coéquipiers et adversaires, le basketteur Jonathan Isaac, ailier de l’Orlando Magic ne s’est pas agenouillé pendant l’hymne américain le 31 juillet, avant le match contre Brooklyn.…

Publicité