Skip to content

La vie éternelle, le plus important

© Alliance Presse
Monika von Sury est vice-présidente d’Entrepreneurs Chrétiens Suisses ainsi que traductrice et interprète. Elle a souffert pendant trente ans de la polyarthrite et a été guérie par Dieu en 2008. Portrait d’une femme à qui la persévérance et la patience ne font plus peur.
Nadège Leuba

Quand et comment avez-vous découvert la foi ?
En décembre 1976, ma maman a insisté pour que je l’accompagne à une campagne d’évangélisation à Genève. J’y suis allée pour lui faire plaisir et une phrase m’a touchée : «Jesus peut faire le puzzle de votre vie». Cela correspondait à ce que je vivais intérieurement. J’ai donc crié : «Jésus, construis le puzzle de ma vie !» et je me suis donnée à lui.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité