Skip to content

Pourquoi prier si Dieu sait déjà?

© Alliance Presse
Les chrétiens croient que Dieu sait tout et peut tout. Dans ce cas, à quoi bon prier? Premier volet de notre série sur la prière.
Jérémie Cavin

«Après de longues années de prière, ma fille est revenue à Dieu. C’est vraiment un cadeau!», s’émeut Cosette, 65 ans. Une question se pose: si elle n’avait pas prié, cette conversion aurait-elle eu lieu? Après tout, Dieu ne savait-il pas d’avance qu’il sauverait la fille de Cosette?
L’enjeu, c’est l’articulation entre la souveraineté de Dieu et la responsabilité de l’homme à prier: «Ce sont deux vérités bibliques formidables», écrit Douglas Kelly dans Pourquoi prier si Dieu sait déjà? (Europresse). «Dieu a un plan qui englobe toutes choses et il est absolument souverain sur tout. En même temps, la prière humaine est vraiment efficace dans la sphère surnaturelle». Nous sommes vite tentés de mettre l’accent sur l’une de ces deux vérités au détriment de l’autre pour résoudre le problème et le conformer à notre logique, reconnaît Dany Hameau, pasteur, conférencier et auteur. «Or nous devons nous incliner et ne pas poser la question d’une façon qui mettrait Dieu au défi, comme si nous l’appelions à la barre d’un tribunal humain. Entre l’omniscience de Dieu et la responsabilité de l’homme, nous devons garder la balle au centre: l’une ne peut absorber l’autre». Tous les théologiens reconnaissent qu’il y a là un mystère que nous ne dissiperons jamais complètement.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité