Skip to content

Réfléchissons à nos désaccords

Notre édito du mois de novembre.
Christian Willi

Le dossier de cette édition est consacré à une question peut-être un peu ardue pour les non-théologiens. Nous nous sommes intéressés à l’influence que notre compréhension des notions de «peuple» et de «nation» peut avoir sur notre manière de lire la Bible et d’envisager notre présence à la société.
Une fois de plus, les théologiens issus de la Réforme ne sont pas unanimes. Existe-t-il des peuples élus? Des bénédictions particulières sur un pays? A quoi doit ressembler la présence des chrétiens dans l’espace public? Autant de sujets qui font débat, alors que les valeurs chrétiennes sont régulièrement battues en brèche. Faut-il s’en inquiéter?
D’un côté, il y a de quoi décourager les non-théologiens de s’intéresser à l’étude de la Bible, «si même les spécialistes ne parviennent pas à se mettre d’accord entre eux».
Et pourtant, au sein de la rédaction, nous croyons que le socle d’espérance et de compréhension biblique commun ne doit pas nous décourager de réfléchir aux questions ouvertes, à nos désaccords.
En matière de foi et de lecture de la Bible, il est certes tentant et plus confortable de se nourrir d’idées aux contours arrêtés. Mais force est de reconnaître que le Dieu révélé continue à dépasser notre entendement et notre intelligence.
Dans ce contexte, la publication par le Réseau Evangélique (équivalent du CNEF en Suisse) d’un état des lieux mérite d’être salué. Avec La Suisse, une nation chrétienne, le protestantisme évangélique montre sa capacité à identifier les points d’accord et de désaccord qui le traversent, à dresser un inventaire des questions ouvertes et à réfléchir ensemble contre tout cliché que d’aucuns voudraient lui accoler. Nous espérons que notre contribution, plus modeste que celle d’un ouvrage, vous donnera le goût de poursuivre la réflexion.
Mais le Christianisme Aujourd’hui, c’est plus qu’un lieu de débat. Ce mois encore, nous sommes heureux de vous livrer des récits et des portraits édifiants, qui montrent comment, aux quatre coins du globe, des femmes et des hommes voient Dieu s’intéresser à eux et intervenir dans leur vie.

Christian Willi

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – novembre 2014

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Une femme tend la main à un sans abri dans la rue

«J’ai été haï avant vous»

Edito. Les évangéliques ont été accusés de «séparatisme», au même titre que les islamistes par plusieurs responsables politiques français ces dernières semaines. Séparatistes? Un terme un peu fourre-tout parfois synonyme d’indépendantisme.

Publicité