Skip to content

Trop de décibels dans la louange?

© Alliance Presse
On reproche parfois à la louange, que ce soit lors de concerts ou à l'Eglise, d'être trop forte. Est-ce vraiment le cas? Comment l'expliquer? Quels sont les risques? Découvrez sur ce site les autres articles de notre Gros Plan consacré à la louange.
Sandrine Roulet

La tendance est au «gros son» lors des concerts de louange. Le public jeune est demandeur d’une «musique qui envoie». Dans ce contexte, la mission des sonorisateurs, qui doivent contenter les musiciens et le public, n’est pas évidente. D’autant que la notion de niveau sonore est subjective: on tolère un son plus fort pour la musique qu’on aime.
Timothée Felix, sonorisateur chez Vecteur Com, estime que le bruit sur scène étant déjà élevé, avec les «retours» des chanteurs et les instruments amplifiés, il doit monter le son pour bien sonoriser la salle. Guy Barblan y voit un engrenage: «Pour un concert de louange, ça peut aller. Mais pendant la louange en assemblée, on doit pouvoir s’entendre chanter». Joël Christen, sonorisateur à Megaphone, est souvent confronté à des musiciens qui jouent trop fort: «Mon cheval de bataille est de trouver des solutions». Celles-ci existent: plexis autour de la batterie, oreillettes pour les retours, amplis guitares positionnés en direction de la scène.
On peut également se demander si certains louangeurs ne font pas l’amalgame entre volume sonore et présence du Saint-Esprit. La mésaventure vécue par Guy Barblan durant la préparation d’une soirée de louange est parlante. Jugeant qu’un groupe jouait trop fort, il a demandé au sonorisateur de baisser de 10%. Le responsable du groupe sur scène l’a littéralement «enguirlandé»: «Je veux mon volume, sinon on va perdre l’onction!»

Dossier: Louange
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Témoigner en paroles et en actes

Oser témoigner de l’amour de Jésus tout en revêtant l’uniforme d’infirmier et de pompier, telle est la vision d’APPS: quand les mains se mettent au service du cœur. Notre mission divine est encore actuelle

Notre mission divine est encore actuelle

Sur le champ missionnaire, la proclamation de l’Evangile a tendance à s’effacer derrière l’urgence humanitaire; une question d’ordre originel? Parti pris. Notre mission divine est encore actuelle

Quelle formation pour quel genre de mission?

Chaque mission a sa propre vocation et ses besoins spécifiques. Avant de partir sur le terrain, une formation adéquate est requise. Mais comment bien s’équiper avant le départ? Les profils types évoluent constamment. Tour d’horizon.…

Publicité