Skip to content

Une propagande bien rôdée

Découvrez la chronique d'Hugues Not de l'éditon de septembre.

Le conflit israélo-palestinien, qui s’est intensifié tout au long de l’été, a été largement médiatisé avec d’abondantes images, souvent insupportables, lorsqu’il s’agit de montrer au monde entier le corps d’enfants victimes de bombardements. Or, les journalistes ont rarement dit que le Hamas obligeait les civils à occuper les endroits stratégiques où les bombes israéliennes ne pouvaient que tomber. De son côté, Israël, par respect pour les victimes dans son camp, a toujours refusé de les montrer. Exhiber des cadavres ne peut que choquer. Le mensonge est également une façon de mener le combat. Le Hamas semble avoir abattu des Palestiniens hostiles à ses actions. Ces nouvelles victimes ont été présentées ensuite au nombre des tués par les bombes ennemies.
La guerre des images et les falsifications de la vérité sont une façon de mener une bataille psychologique qui se nourrit d’une propagande diabolique. Jacques Ellul, témoin des procédés fascistes et nazis, disait déjà que la propagande s’adresse aux masses à tromper; celles-ci n’ayant pas de conscience en elles-mêmes, c’est chaque individu qui les compose qu’elle rejoint concrètement. La convergence des messages médiatiques pour suggérer un climat profond sur le long terme, l’impact des images pour désinformer et les discours choc donnent au contenu de la propagande son caractère crédible et difficile à contredire. On crée des mythes, une explication du monde, une raison à la réaction. La manipulation se doit d’être continue afin de produire une ambiance qui maintient son observateur désorienté et confus. Alors, il adoptera l’attitude majoritaire, véhiculée par le propagandiste.
La «vraie vérité» surgira un jour, et les générations futures s’étonneront de notre naïveté et de notre immaturité, mais en attendant, combien de duperies et de morts? Nous ne retenons rien de l’Histoire; rien de nouveau sous le soleil!

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – septembre 2014

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Une femme tend la main à un sans abri dans la rue

«J’ai été haï avant vous»

Edito. Les évangéliques ont été accusés de «séparatisme», au même titre que les islamistes par plusieurs responsables politiques français ces dernières semaines. Séparatistes? Un terme un peu fourre-tout parfois synonyme d’indépendantisme.

Publicité