Skip to content

Chrétiens, dépressifs et sous médicaments

© Alliance Presse
La dépression est encore une maladie taboue chez beaucoup de chrétiens. C’est notamment la question des antidépresseurs qui pose problème. Que faut-il en penser ?
Sandrine Roulet

Prendre des antidépresseurs quand on est chrétien est plus fréquent qu’on l’imagine. Mais rares sont ceux qui en parlent librement. Missionnaire pour Wycliffe, Jane Maire vit avec la dépression depuis trois décennies. C’est pour briser le silence et rejoindre ceux qui souffrent qu’elle a écrit Je prends des antidépresseurs, Dieu merci (éd. Oladios).

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Lygon Stevens

Il était une foi… Lygon Stevens

Peu avant son accident mortel, Lygon Stevens avait écrit ces mots poétiques et prometteurs: «Je suis une œuvre d’art signée de la main de Dieu. Mais elle est inachevée; en fait il vient à peine…

Publicité