Skip to content

Présence dérangeante

Chaque mois, Pierre-Yves Zwahlen donne vie à un personnage biblique. Retrouvez lequel.

Oh non, il y a quelqu’un près du puits! Normalement, à cette heure de la journée, tout le monde reste à l’ombre et fait la sieste. C’est bien pour ça que je viens à midi! Marre des ragots, des paroles malfaisantes, des regards en biais. Qu’ils me laissent tranquille, tous autant qu’ils sont!
Je ne reconnais pas cette silhouette. Je ne pense pas qu’il soit du village. Qui est-il? Un étranger? Un Juif? Pitié, non! Ces gens insupportables se prennent tellement au sérieux! Toujours en train de donner des leçons et de nous regarder de haut comme des cloportes.
Mais ce n’est certainement pas un Juif. Ils ne s’approchent pas de la ville s’ils sont seuls. Et puis, ils passent de moins en moins souvent. Il paraît que, impurs, nous les souillons. Les pauvres! Ils doivent ensuite faire tout un rituel pour se purifier, dire des prières spéciales et tout le saint frusquin! Alors, ils préfèrent faire le détour du Jourdain. C’est plus long, mais plus propre…
Il m’a vue! Impossible de faire demi-tour, j’aurais l’air de le fuir. Je ne vais tout de même pas lui faire croire que j’ai peur de lui! Je pourrais passer sans m’arrêter, mais de quoi aurais-je l’air, avec ma cruche vide? Il sait bien que je viens au puits!
C’est un Juif! Je vois son tefillin dans ses cheveux! Et son manteau avec ses longues franges. Que veut-il? Il ne va pas passer la journée assis sur la margelle du puits! Qu’est-ce qu’il attend? Moi? Il ne manquerait plus qu’il se fasse des idées! C’est que nous sommes seuls. Il va tâter de ma cruche! Au moindre geste déplacé, à la moindre parole offensante, je la lui fracasse sur la tête.
Non, je ne crois pas qu’il soit méchant ou pervers. Il a l’air doux et fatigué. Epuisé, même! Dommage qu’il ne soit pas Samaritain… Je suis certaine qu’il va me demander de l’eau. Il est assis au bord du puits, mais il n’a rien pour puiser. C’est malin! Il a besoin de moi! Situation comique, finalement: un Juif a besoin d’une femme samaritaine. Et pas n’importe quelle femme! Ça y est, nous y voilà! Qu’est-ce qu’on parie qu’il me demande de lui puiser de l’eau?

Pierre-Yves Zwahlen

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – avril 2014

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité