Skip to content

Ai-je le droit d’espérer que Dieu me venge?

© Alliance Presse
Il n’est pas rare que les torts qu’on nous cause nous rendent amer et suscitent en nous un désir de vengeance. Mais le fait de savoir que Dieu rendra un jour parfaitement justice n’est-il pas source de réconfort?
Jérémie Cavin

N’avez-vous jamais souhaité vous venger de ce collègue qui répand des calomnies sur vous ou de ce vaurien anonyme qui a rayé volontairement votre nouvelle voiture? Il est de ces situations où nous aspirons, impuissants, à ce que justice soit faite. Et peut-être nous mettons-nous alors à songer au jugement dernier, lorsque Dieu rendra à chacun selon ses actes. Mais souhaiter ainsi que nos «ennemis» soient punis, n’est-ce pas contraire aux commandements de Jésus d’aimer inconditionnellement notre prochain, de tendre l’autre joue et de prier pour ceux qui nous persécutent?

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité